Se former, s’engager, intervenir en mer par tous les temps, de jour, de nuit

La formation permet, de construire des savoirs, à partir de ces savoirs de l’expérience, la compétence, pour développer des talents, afin d’innover en toute situation.
Coucher de soleil Maumusson
Légende
snsm-latremblade-formations-sns433-sns637

Devenir sauveteur embarqué

« Sauveteur embarqué » (SE) s’est appartenir à une station de sauvetage en mer en qualité d’équipier opérationnel, capable de porter secours à partir d’une vedette SNSM.

Pour devenir « sauveteur embarqué », il faut s’adresser au Président de la station de sauvetage la plus proche de son domicile, pouvoir embarquer entre 10 et 20 minutes maximum (selon les stations) en cas d’alerte, être âgé de 18 ans à 66 ans révolus. La condition physique et l’acquisition d’un certain nombre de qualifications sont nécessaires pour accéder au minimum requis.

Les sauveteurs embarqués sont tous bénévoles et ne reçoivent aucune rémunération pour les activités de sauvetage qu’ils exercent au sein de la SNSM, pour autant leur engagement est entier et nécessite de réelles compétences.

Entrainement secouriste des nageurs de bords SNB1

Compétences initiales et formation

L’évolution de l’origine professionnelle des Sauveteurs en Mer, de moins en moins issus des professions maritimes, a incité depuis plusieurs années la SNSM à développer des cursus de formation ciblés à leur attention.

L’arrivée en station passe par une période de stage (en général d’1 an), variable selon les stations, permettant d’apprécier les compétences de la personne, ses savoirs, savoir-faire et condition sine qua non, son savoir être en toutes circonstances.

Au cours de cette période le patron titulaire évalue les besoins et propose les formations ultérieures nécessaires au développement des compétences, soit dispensées au Pôle Nationale de Formation soit en interne.

 

Formation de jour et de nuit ici de nuit sur la plage

Les axes de formation SNSM

Les formations s’articulent autour de 4 grands domaines de compétences :

- Axe général - Management et connaissances générales : gestion des équipes, gestion du stress, etc.

- Axe maritime : navigation, travail à la passerelle, maîtrise de la navigation opérationnelle à bord des canots et vedettes de la SNSM, communication, etc.

- Axe recherche et sauvetage : techniques de recherche en mer, plongée opérationnelle, recueil de naufragés, survie, etc.

- Axe technique : maintenance et maintien en conditions opérationnelles de nos moyens, lutte contre l’incendie, etc.

Pour atteindre ces objectifs deux sites de formations : le PNF et la station de sauvetage.

Le Pôle National de Formation

Créé en 2011, situé à Saint-Nazaire, sur l’estuaire de la Loire, il offre de nombreux sites propices aux formations aquatiques combinés aux formations théoriques. L’objectif est de compléter les formations en stations en mettant des moyens complémentaires :

- la flotte des navires pédagogiques est constituée de semi-rigides, vedettes, inflatable rescue boat (IRB) et marines jets.

- un simulateur ultra-moderne avec vue panoramique à 270°, permet de créer des situations plus vraies que nature avec tempêtes, pluies battantes, déferlantes, intervention d’hélico, etc.

- des formations au secourisme, à la gestion des situations de détresses psychologiques.

- des sites décentralisés pour les plongeurs Classe 0 sur Trébeurden ou La Ciotat

SNSM La Tremblade Formations validées malgré le Covid-19

 

La formation des sauveteurs en station est permanente

Plus proche de l’équipier, la station offre un espace de formation permanente avec des exercices programmés diurnes et nocturnes, du matelotage, des debriefing et retours d’expérience suite aux interventions, créant ainsi, en fonction des qualifications et expériences individuelles, un plan de formation approprié.

Le patron titulaire, responsable des moyens nautiques et de la formation de l’équipage, prévoit, en lien avec les formateurs, les cycles de formations nécessaires en fonction des besoins et des compétences individuelles et collectives.

La station SNSM, gardien de la passe mortelle de Maumusson, de la pointe Espagnole, de la Bouverie, … au-delà de la zone des 300m, s’entraine en permanence dans leurs eaux tumultueuses, hiver comme été.

L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare, en temps utile, il nous permet de passer à l’action et sauver des vies !